france4.fr

Des jours meilleurs

DJM-une-saison1

  • unefond-1499521.png

    DES JOURS MEILLEURS

    À partir du dimanche 19 mars à 20.45

    Les aventures de la famille Reynaud à travers le regard de Charlie, une lycéenne et skateuse de 16 ans.
    Prix du public du Meilleur programme court au Festival de Luchon 2017

Replay - Des gènes gênants - Des jours meilleurs

- saison 1 épisode 11

Charlie, 16 ans, lycéenne et skateuse, grandit dans un petit village qu'elle a hâte de quitter. En attendant, elle peut compter sur ses deux meilleurs amis, Néon et Al, pour supporter sa famille.

Présentation de la série

Charlie, Félix et Alberto. 1 fille, 2 garçons, 0 possibilité.
48 ans à eux trois et une vie à faire.

Voici les aventures de la famille Reynaud : une famille de classe moyenne recomposée autour de Charlie, lycéenne et skateuse de 16 ans, rebelle et intelligente, un peu trop même, ce qui crée parfois quelques dissensions entre elle et sa mère, son beau-père ou son demi-frère… Mais elle peut compter sur ses deux meilleurs potes, passionnés de skate, Félix et Alberto.

Ils n’ont qu’un seul désir : quitter cet âge ingrat d’avant la majorité. Et un jour, enfin, quitter « leur bled » et devenir pour le meilleur et pour le pire : des adultes... libres.

En savoir plus

Les personnages

INTERVIEW - Frank Bellocq, créateur de la série

Frank Bellocq est acteur, réalisateur et scénariste. Il a écrit pour les séries Soda, Workingirls, Sophie et Sophie et Groland Magzine.

Il a joué à la télé notamment dans la série José et au cinéma dans les films Amis publics d’Édouard Pluvieux et Il reste du jambon ? d’Anne Depétrini.  Il développe actuellement deux long métrages.

 



« Des jours meilleurs est une série humoristique découpée en épisodes de 3min30’, véritables petites chroniques modernes familiales autour de Charlie, oscillant entre Malcolm pour les aventures d’une ado entourée de sa famille, Les Années coup de cœur pour sa narration partagée entre émotion et nostalgie, et le film Wassup Rockers, de Larry Clark, pour l’esthétisme et son ambiance jeunes/skate.

Chaque épisode se décline en trois actes sur un thème, déroulant une petite histoire dans laquelle se croisent jeunes et adultes. L’épisode se conclut par la pensée de Charlie, sa “note du jour”, sa morale de la journée, comme un journal intime, qu’elle enregistre sur son smartphone en selfie vidéo…

C’est une série au ton réaliste, drôle et parfois onirique, qui relate donc le quotidien de Charlie et de sa famille. Les relations entre adultes et adolescents. Ses potes et le quartier où ils skatent, dans une petite ville de province où il ne se passe pas grand-chose.

Le skate amène une dimension esthétique et poétique (la glisse), symbolique de liberté et de rébellion relative. Il permet aussi de maîtriser l’histoire de nos trois adolescents de sexes opposés, qui s’ennuient dans leur “bled”, mais avec une passion commune qui leur donne une identité crédible. Le skate, même totalement prétextuel et anecdotique dans la narration de la série, apporte une caractérisation singulière et esthétique à nos héros et au programme. »

La série en images

PROCHAINEMENT

REDIFFUSION

Publicité