france4.fr

Sherlock

Sherlock - 2017/21/02 - Saison 4

Sherlock : Saison 4 - Trailer

Sherlock revient pour une saison 4 inédite, dès le jeudi 16 mars sur France 4.

Saison 4 : Synopsis

© BBC

Après une attente interminable, Sherlock est de retour ! Le célèbre détective revient sur France 4 avec 3 épisodes de 90 minutes.

Pour notre plus grand plaisir, Benedict Cumberbatch se glisse à nouveau dans la peau du plus célèbre des détectives anglais. Secondé par le Dr John Watson, toujours incarné par le tout aussi « british » Martin Freeman, Sherlock va devoir affronter dans cette saison ses propres démons revenus le hanter… Et le Dr Watson et Mary connaîtront les joies d’être parents.

Épisode 1 - Les 6 Thatcher

L'ombre de Moriarty plane toujours… Et Sherlock semble en faire une obsession. Alors, quand dans une affaire banale un détail lui saute aux yeux, il ne peut s’empêcher de penser que c’est son ennemi qui continue de le narguer. Pourquoi quelqu’un détruit-il les bustes de Margaret Thatcher ? Une affaire plus complexe qui semble liée au passé trouble de Mary Watson…

 

Épisode 2 - Le détective affabulant

Alors qu’il traverse une crise psychotique, Sherlock doit faire face à l’un des ennemis les plus redoutables de toute sa carrière : le tout-puissant et de toute évidence inattaquable Culverton Smith, un homme au sinistre secret. Quand la fille de l’homme d’affaires vient demander de l’aide à Sherlock, il va tout risquer pour confondre ce machiavélique personnage.

 

Épisode 3 - Le dernier problème (-10)

Le petit jeu initié par Moriarty finit par rattraper le duo de Baker Street en prenant une tournure personnelle. Dans ce dernier épisode, les secrets enfouis de la famille Holmes refont donc surface… Ce jeu dure depuis trop longtemps pour Sherlock et Watson mais une ultime révélation vient redistribuer les cartes.

Saison 4

Interview de Benedict Cumberbatch, interprète de Sherlock Holmes

Benedict Cumberbatch est né à Londres en 1976. Sherlock lui a valu d’être nommé au BAFTA Television Award en 2015 et aux Emmy Awards en 2016.a été nommé plusieurs fois pour ses interprétations dans des films, des séries TV et comme acteur au théâtre, est devenu une star internationale avec Sherlock.

Sa brillante interprétation d’Alan Turing dans The Imitation Game lui a valu une nomination aux Oscars comme meilleur acteur.
Il est aussi connu pour ses rôles dans Le Hobbit, Star Trek et Doctor Strange.


Qu’avez-vous ressenti en retrouvant la célèbre redingote noire de Sherlock, après avoir porté le costume victorien dans l'épisode spécial L'effroyable mariée ?

C’était très agréable d’enfiler cette bonne vieille redingote… comparé au col amidonné et au costume portés dès le matin. Cela dit, nous avons tourné en plein été, et elle me tenait vraiment chaud… Elle fait partie du personnage, de sa panoplie, de son armure.

John et Mary sont parents pour la première fois. Comment Sherlock vit-il cette nouvelle relation ?

Je pense que Sherlock adopte un rôle de protecteur de la petite famille, mais le moins que l’on puisse dire, c’est que ce n’est ni une figure d’autorité ni un homme très à l’aise avec un nouveau-né. J’espère que je m’y prends un peu mieux avec mes enfants ! Il semble indifférent, ce qui peut être comique, mais on sent tout de même un amour profond et, en fait, c’est un véritable ange gardien.

Que pensez-vous du succès mondial de Sherlock ?

J’ai le sentiment que Sherlock Holmes a toujours fasciné le monde entier, je ne pense pas que le phénomène soit lié à notre succès. Je pense que l’extraordinaire invention de Conan Doyle possède un attrait universel qui touche toutes les nationalités. Sherlock est un homme à part, à la fois intelligent, incroyablement efficace et qui ne supporte pas la médiocrité mais qui a aussi ses faiblesses et son lot de déboires mérités. Comme je l’ai toujours dit, je crois que cette capacité qu’a Sherlock Holmes de transformer le banal, le normal et l’ordinaire en un monde d’aventures rocambolesques, ressort aussi bien dans notre adaptation que dans les livres originaux. Vous ne savez jamais où ça va vous mener, il y un nombre infini d’intrigues potentielles.

« Sherlock devient de plus en plus humain, exactement comme Conan Doyle l’avait fait évoluer dans ses romans. Le Dr Watson l’incite à devenir un peu plus comme Monsieur Tout-le-monde. »
Mark Gatiss, cocréateur et coauteur 

Interview de Martin Freeman, interprète du docteur John Watson

Martin Freeman est né dans le comté du Hampshire en 1971. Il a été plusieurs fois récompensé au BAFTA Awards, surtout pour son rôle dans Sherlock.
Il vit avec Amanda Abbington, qui interprète Mary, la femme de Watson dans la série.

Il a tenu le rôle de Bilbo dans la trilogie Le Hobbit de Peter Jackson. Il a aussi joué dans la célèbre série Fargo (adaptée du film des frères Coen) et participe aux films de la franchise Marvel, Captain America et Black Panther.

 

Watson est de retour, mais sans moustache. Quelle impression cela vous fait-il ?

Je trouvais que c’était parfait pour l’épisode spécial NoëI, car c’est victorien et très watsonesque. C’est un look classique, mais je ne suis pas très fan des moustaches postiches. Votre visage n’est pas libre de s’exprimer comme bon lui semble. Et si vous avez tout le temps peur de perdre cette énorme fanfreluche qui orne votre lèvre supérieure, c’est franchement désagréable ! Je suis ravi d’en être débarrassé.

En quoi la vie de John serait-elle différente s’il n’avait pas rencontré Sherlock ?

Je crois que John aurait fini seul dans un petit studio à son retour d’Afghanistan, à essayer de devenir médecin, d’ouvrir son propre cabinet de généraliste. Comme nous le savons déjà, John apprécie le frisson de l’aventure. Cependant, il estime que la guerre est un enfer qu’il a d’ailleurs vécu. Cela dit, à l’instar de nombreux soldats, le retour à des temps pacifiques lui laisse comme une impression de vide à combler.

Qu’est-ce qui, dans les séries britanniques, fait écho auprès du public du monde entier ?

La Grande-Bretagne a traditionnellement toujours été assez forte pour ce genre de choses. Depuis Shakespeare, on est plutôt bon dans le drame et la comédie. Pour un petit pays, on a toujours su faire ça bien. Je ne sais pas trop pourquoi les États-Unis s’intéressent particulièrement à nous en ce moment... On a toujours fait de la bonne télévision. 

À quel personnage de Sherlock ressemblez-vous le plus dans la vraie vie ?

Je ne pense pas vraiment ressembler aux personnages de Sherlock dans la vraie vie. Je n’ai pas réellement envie de faire ce que fait John Watson : être à la fois médecin et soldat. Les deux choses m’intéressent beaucoup mais je préférerais ne pas avoir à recoudre des gens sur un champ de bataille et donc plutôt être acteur. Je ne suis pas aussi intelligent que Sherlock. Je pourrais être Lestrade ou Mme Hudson, parce que j’aime préparer le thé pour les autres. Je suis assez prévenant, et j’aime bien m’occuper des gens.

« C’est une très solide amitié… Quand cette quatrième saison commence, ils sont au mieux de leur forme et ce sont vraiment les meilleurs amis du monde. »
Steven Moffat, cocréateur et coauteur

Les coulisses de la saison 4

PROCHAINEMENT

REDIFFUSION

Publicité